Angoulême: une nouvelle vitrine pour le tourisme rue des Postes

Angoulême Cathedral (1128)

Angoulême Cathedral (1128) (Photo credit: Wikipedia)

La ville doit valider ce soir en conseil municipal la création d’un Office du commerce rue des Postes. C’est aussi l’occasion pour l’Office du tourisme, à l’étroit place des Halles, de s’offrir plus de visibilité.

Finies les chaises musicales à l’Office du tourisme du Pays d’Angoulême. “Nous venons d’embaucher une commerciale chargée de trouver des congrès pour les grandes salles comme Carat. Sauf qu’elle travaille dans une salle qui sert à la fois de salle de réunion, de bureau et de lieu de repas”, explique le directeur Sylvain Couty, à la tête d’une structure qui emploie neuf personnes.

Ce soir, le conseil municipal d’Angoulême doit présenter le projet de création d’un Office du commerce, qui devrait employer deux personnes, mais surtout le déménagement de l’Office du tourisme, à l’étroit place des Halles et très peu visible pour les touristes.

Dans un premier temps, les élus espéraient une installation dans l’ancienne boutique Orange, en haut de la rue Hergé. Mais le loyer trop élevé a eu raison de cette volonté (lire ci-dessous).

Source:Charentelibre.fr

Advertisements

Vivez deux mois sans votre voiture !

Angoulême.

Angoulême. (Photo credit: Wikipedia)

Vous habitez Angoulême ? Participez à la 7e édition de la Zenius Expérience et testez votre capacité à vous séparer de votre véhicule personnel !

Voici le challenge lancé par Loc Eco, en partenariat avec la Ville d’Angoulême, la Communauté d’Agglomération du GrandAngoulême et la STGA : un test grandeur nature pour changer ses habitudes et ses modes de déplacement !

Pendant 2 mois, testez gratuitement tous les modes de transports alternatifs de votre ville : bus, marche, vélo… et le week-end, profitez d’un véhicule Zenius de Loc Eco pour le plaisir !

Cette année, l’expérience se déroulera du 12 avril au 7 juin 2013. Loc Eco retiendra les 4 candidats angoumoisins les plus motivés.

Inscrivez-vous avant le 31 mars 2013 et commencez la cure de « désautoxication » !

Rendez-vous sur www.zenius-experience.fr

Source: angouleme

Le Festival International de la Bande Dessinée

angouleme

angouleme (Photo credit: ariel martini)

Le prochain Festival International de la Bande Dessinée se déroulera du 30 janvier au 2 février 2014 !

Manifestation bédéphile la plus importante au monde, le Festival International de la bande dessinée accueille près de 6000 professionnels de la bande dessinée du monde entier ! et plus de 220 000 visiteurs chaque année dans plus de 20 sites différents sur la ville d’Angoulême !

Le Grand Prix de la Ville d’Angoulême 2013 est Willem (Pays-Bas). Il sera donc le Président du Festival en 2014 !

Depuis sa création en 1973, le Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême est devenu le rendez-vous incontournable des amoureux de la BD.
Aussi convivial que célèbre et réputé, il révèle chaque année au public foule de jeunes talents prometteurs.
A l’occasion du festival de la BD se dressent des chapiteaux pour accueillir le monde la BD.
Auteurs et éditeurs sont présents pour des séances de dédicaces, des rencontres et conférences. Par ailleurs, cet évènement est ouvert à tous les styles de BD…
Chaque année, le Festival élit un Grand Prix qui devient le Président de l’édition suivante.
A partir de sa sélection officielle, liste d’une cinquantaine d’albums publiés au cours de l’année précédente, il récompense également les œuvres, la plus haute distinction étant celle du meilleur album appelé Fauve d’Or. + d’infos sur le festival

C’est ainsi que de toutes les langues parlées pendant les quatre jours de fête de la BD à Angoulême,
on ne se souviendra que d’une seule… celle de la passion pour le 9ème Art !

Les objectifs de l’association du Festival

Depuis 1975, l’association du FIBD a pour objet, directement ou indirectement : – la promotion nationale et internationale de la bande dessinée, notamment à travers des expositions, spectacles, colloques, stages, concours et toutes les manifestations artistiques,
– l’organisation annuelle à Angoulême, et de préférence en janvier, d’un Festival International de la Bande Dessinée (FIBD),
– l’information des jeunes qui se destinent à la pratique professionnelle de la bande dessinée et aux métiers de l’image
– la valorisation de la bande dessinée notamment comme support éducatif pour le jeune public et la promotion de la bande dessinée dans le temps de travail et de loisir des jeunes, scolarisés ou non.

Petite histoire de trophées

– Dès 1974, un jury international remet des «Alfred», d’après « le personnage d’Alfred le pingouin, création d’Alain Saint-Ogan, copyright Greg».
– En 1989, Alfred est remplacé par l’ «Alph’Art» « du nom de l’ultime et mystérieuse invention d’Hergé… »,
– De 2004 à 2008 les dénominations fluctuent selon les années et les catégories.
– Depuis 2009 sont décernés des «Fauves» d’après une création de Lewis Trondheim…

Grands Prix et prix spéciaux

Le Grand Prix est désigné chaque année par l’Académie des Grands Prix (au début par un jury). Les Grands Prix «spéciaux» n’en font pas partie.
Le Grand Prix désigné est «président» jusqu’à l’année suivante, dessine l’affiche et propose une exposition, dite exposition du Grand Prix.

Source: angouleme-tourisme

Les 9 enjeux du Plan de Déplacements Urbains du GrandAngoulême


Le plan de déplacements urbains permet d’organiser dans le temps et dans l’espace, l’ensemble des modes de déplacements des personnes et des marchandises, la circulation et le stationnement sur le territoire.

Offrir à tout habitant du GrandAngoulême, quel que soit son statut social et sa situation géographique, des déplacements de qualité, économiques, notamment pour les trajets domicile-travail.
Amener les entrées de l’agglomération et les centres-bourgs à 15 minutes, en transport en commun, de la future gare LGV (2017) d’Angoulême.

  •   Faire de la gare LGV, futur pôle d’échanges multimodal, le cœur structurant des transports dans  l’agglomération.
  •   Développer un réseau de bus urbains performant autour d’un transport en commun en site propre.
  •   Privilégier les modes de transports les moins polluants : transport en commun, vélos, cheminements piétons.

Actuellement, 77 000 véhicules/jour circulent sur l’agglomération.

  •     Promouvoir de nouvelles mobilités : véhicules en temps partagé, covoiturage…
  •     Permettre aux usagers de combiner plusieurs modes de transport au cours d’un même trajet.
  •     Contribuer à l’attractivité et au dynamisme économique du territoire.
  •     Encourager les entreprises et les collectivités publiques à favoriser le transport de leur personnel par les       transports en commun et le covoiturage.

De nouvelles mobilités pour le territoire de demain !

Réorganiser les transports sur l’Agglomération par la mise en Place de nouveaux Services pour permettre aux Habitants de se déplacer facilement et librement sans avoir Recours à leur Voiture individuelle.
Favoriser l’utilisation des transports en commun par la réorganisation du réseau :

Rapide entre les centres-bourg et le cœur d’agglomération : des « bus à haut niveau de service » circulant sur des voies réservées et des lignes structurantes avec des aménagements ponctuels pour mettre tous les centres-bourgs à environ un quart d’heure de la gare d’Angoulême et son pôle multimodal.

  •  Fréquent et ponctuel : des horaires cadencés et un système d’information performant indiquant les temps d’attente et de parcours.
  • Simple et mieux adapté aux usagers : une billetique unique et une coordination des offres et des tarifs.
  • Totalement accessible aux personnes à mobilité réduite.

Accompagner la réorganisation du réseau par des aménagements urbains :

  •   Faciliter le passage d’un mode de transport à un autre : un pôle d’échanges multimodal (PEM) à la gare d’Angoulême, créations de parkings relais aux entrées de l’agglomération et des mini-pôles d’échanges complémentaires dans chaque commune.
  •   Aménager un nouveau cadre de vie autour des déplacements : privilégier l’implantation des logements et des services à proximité des transports, aménager des zones de circulation apaisée dans les centres-bourgs et les quartiers

Source : GrandAngoulême