Gijón: En la élite de los viajes sostenibles

Palacio Revillagigedo, Gijón

Palacio Revillagigedo, Gijón (Photo credit: Wikipedia)

La ciudad de Gijón asume la carta ‘Biosphere Destination’, un tratado internacional en el que los responsables de turismo se comprometen a impulsar el turismo sí, pero desde un punto de vista sostenible y responsable con el medio ambiente. Ayer se firmó la carta en un acto en el salón de recepciones del Ayuntamiento de Gijón escenificado por el concejal Fernando Couto, el presidente de la Comisión Española de Cooperación con la UNESCO, Luis Ramallo, y el presidente del Instituto de Turismo Responsable, Tomás Azcárate, quien aseguró que «España tiene que hacer un esfuerzo y apostar por la diversificación y segmentación» del mercado para superar el «momento crítico» de este sector a causa de la crisis económica.
El turismo es uno de los principales recursos económicos del país y «hay que hacer un esfuerzo para poder competir porque el turista es cada vez más exigente», señaló Azcárate durante la firma del compromiso ‘Biosphere Destination’.
Esta carta mide la sostenibilidad de los destinos turísticos en el cumplimiento de un centenar de requisitos, basados en el análisis de aspectos económicos, medioambientales, sociales y culturales.
El 80% de los turistas prefieren destinos sostenibles frente a otros que no lo son para sus viajes de ocio, descanso o vacaciones, porque en la actualidad la sostenibilidad es un «producto turístico de primer orden», afirma Azcárate.
Desde ayer y en lo sucesivo, la ciudad de Gijón es «una de los pocas de Europa» que se someterá al control de su sector turístico con el propósito de conseguir la certificación de «turismo sostenible y responsable» que concede el Instituto en representación de la ONU, según explicó Fernando Couto.
El concejal calificó de «histórica» la jornada por la firma del protocolo que le dará a la ciudad un valor adicional a su «reputada trayectoria con la sostenibilidad y el respeto por el medio ambiente». «Este es uno de los momentos más importantes en la historia de Gijón», llegó a decir. Y aseguró que la política «de largo plazo» busca exportar el modelo turístico de Gijón, asentado en la protección del medio ambiente y de los recursos culturales e históricos.
El presidente de la Comisión Española de Cooperación con la Unesco, Luis Ramallo, comentó que es «optimista» y se congratuló del desarrollo que ha tenido en los últimos 15 años la conciencia social.
source : Elcomercio

Les 9 enjeux du Plan de Déplacements Urbains du GrandAngoulême


Le plan de déplacements urbains permet d’organiser dans le temps et dans l’espace, l’ensemble des modes de déplacements des personnes et des marchandises, la circulation et le stationnement sur le territoire.

Offrir à tout habitant du GrandAngoulême, quel que soit son statut social et sa situation géographique, des déplacements de qualité, économiques, notamment pour les trajets domicile-travail.
Amener les entrées de l’agglomération et les centres-bourgs à 15 minutes, en transport en commun, de la future gare LGV (2017) d’Angoulême.

  •   Faire de la gare LGV, futur pôle d’échanges multimodal, le cœur structurant des transports dans  l’agglomération.
  •   Développer un réseau de bus urbains performant autour d’un transport en commun en site propre.
  •   Privilégier les modes de transports les moins polluants : transport en commun, vélos, cheminements piétons.

Actuellement, 77 000 véhicules/jour circulent sur l’agglomération.

  •     Promouvoir de nouvelles mobilités : véhicules en temps partagé, covoiturage…
  •     Permettre aux usagers de combiner plusieurs modes de transport au cours d’un même trajet.
  •     Contribuer à l’attractivité et au dynamisme économique du territoire.
  •     Encourager les entreprises et les collectivités publiques à favoriser le transport de leur personnel par les       transports en commun et le covoiturage.

De nouvelles mobilités pour le territoire de demain !

Réorganiser les transports sur l’Agglomération par la mise en Place de nouveaux Services pour permettre aux Habitants de se déplacer facilement et librement sans avoir Recours à leur Voiture individuelle.
Favoriser l’utilisation des transports en commun par la réorganisation du réseau :

Rapide entre les centres-bourg et le cœur d’agglomération : des « bus à haut niveau de service » circulant sur des voies réservées et des lignes structurantes avec des aménagements ponctuels pour mettre tous les centres-bourgs à environ un quart d’heure de la gare d’Angoulême et son pôle multimodal.

  •  Fréquent et ponctuel : des horaires cadencés et un système d’information performant indiquant les temps d’attente et de parcours.
  • Simple et mieux adapté aux usagers : une billetique unique et une coordination des offres et des tarifs.
  • Totalement accessible aux personnes à mobilité réduite.

Accompagner la réorganisation du réseau par des aménagements urbains :

  •   Faciliter le passage d’un mode de transport à un autre : un pôle d’échanges multimodal (PEM) à la gare d’Angoulême, créations de parkings relais aux entrées de l’agglomération et des mini-pôles d’échanges complémentaires dans chaque commune.
  •   Aménager un nouveau cadre de vie autour des déplacements : privilégier l’implantation des logements et des services à proximité des transports, aménager des zones de circulation apaisée dans les centres-bourgs et les quartiers

Source : GrandAngoulême

Sustainable Urban Development: the Role of the Civil Society

This workshop is being organised as part of the EU-China Mayors’ Forum which is taking place in the context of the EU-China Urbanization Partnership. The Forum will take place  back-to-back with the 8th EU-China Summit to be held in Brussels on 20 September 2012. The aim of the EU-China Urbanization Partnership is to find solutions to the challenges of urbanisation. Europe is one of the most urbanized continents of the world with more than two thirds of the European population living in cities. China is still experiencing an unprecedented rate of urbanization that could well bring its urban population from the current 47, 5% to 60% of the total population by 2030. The focus of this first EU-China Urbanization Partnership meeting in Brussels is on sharing experiences and ideas on how to make urban development sustainable and socially inclusive.

The EESC is organising the workshop in order to highlight the role of civil society in urban development. Civil society’s commitment and involvement in urbanization projects is a prerequisite to their success. This event will present various, interesting experiences of civil society involvement in sustainable urbanization project from two different perspectives: 1. citizens’ action in support of greening cities; 2. initiatives by local authorities’ to involve civil society in urban development.

Angoulême: Fête du Climat et de l’Environnement

Pour cette 4 ème édition de la Fête du Climat et de l’Environnement le Grand Angoulême vous invite à profiter en famille d’une journée conviviale placée sous le signe de la détente et de la découverte.Venez avec famille et amis dès 10h en profitant de la grande convergence vélo organisée par Vélocité de l’Angoumois partant des communes de l’agglomération jusqu’au plan d’eau.

Nul besoin d’amener votre pique nique car vous pourrez profiter du marché des producteurs locaux et déguster les produits du terroir (circuits courts et produits de saison)

De nombreuses animations (musique, balades à poneys, marionnettes, courses d’orientation, ateliers scientifiques….) vous attendent pour une journée au fil de l’eau. Vous pourrez également prendre connaissance des nombreuses animations, expos et stands d’information sur le thème de l’éco consommation.

Jouez et gagnez un panier garni de produits locaux… alors rendez-vous le dimanche 10 juin à partir de 10h au plan d’eau.