Dévelopement durable: Nouvelles distinctions pour Niort

Français : Mairie de Niort

A son revers la Ville de Niort peut désormais épingler le Ruban du développement durable, une distinction nationale qui valorise les collectivités locales pour leur politique en la matière.

La Ville de Niort est lauréate des Rubans du développement durable 2013, un label décerné chaque année à des collectivités qui conduisent des politiques globales, innovantes et mobilisatrices sanctionnées par des réalisations concrètes. Madame le Maire recevra ce prix mardi 2 juillet, au Sénat, des mains de Jean-Pierre Bel, son président. Un panneau signalétique apposé à chaque entrée de ville informera les visiteurs que le territoire dans lequel ils pénètrent est exemplaire en matière de développement durable.
Un jury composé de 22 experts a étudié le dossier présenté par la Ville qui expose ses bonnes pratiques, ses spécificités, la manière dont elle a intégré le développement durable dans l’ensemble de ses politiques.
Contrairement au prix Energaïa attribué à la Ville en décembre dernier qui valorise une action ponctuelle, en l’occurrence le projet d’éco quartier de la Vallée Guyot, le Ruban sanctionne un engagement à long terme sur une stratégie qui porte sur tous les champs du développement durable, mobilise le plus grand nombre d’acteurs du territoire et génère des actions et des partenariats innovants.

Source: www.vivre-a-niort.com

Advertisements

“La science en bas de chez toi” 2013 à La Rochelle

la rochelle

la rochelle (Photo credit: barth1003)

Cette année les Petits Débrouillards débarquent et déambulent dans les quartiers pour déballer leurs outils, débarbouiller l’ancien, débarrasser les greniers, débobiner les envies, débattre des idées nouvelles, déboulonner les veilleries, débrider les génies… en un mot cet été c’est « système D ».

Système D comme “Débrouille”
Face aux problématiques de notre siècle, nous sommes souvent poussés à réinventer notre quotidien et notre environnement. Depuis ses dernière années le “faire soi-même” revient au grand galop. Souvent pour des raisons économiques, il permet de proposer une alternative aux formes de consommations que nous connaissons. En investissant tout un quartier, le projet “Système D” permet la rencontre, le partage d’idée, l’innovation sociale, l’imagination, la création, pour valoriser l’autonomie et les compétences des jeunes, pour former des “citoyens débrouillards” !

Système D comme “Durable”
La démarche se veut durable lors de l’activité mais pas seulement, elle vise à ce que cette façon de réinventer son quotidien deviennent une “manière de vivre”. C’est pourquoi pour accompagner la transition écologique contre la gaspillage, la surproduction des déchets et la surconsommation, les Petits Débrouillards proposent une démarche valorisante. Autour de la création, devenir acteur du développement durable, c’est choisir sa position de citoyen et non la subir !

Source: http://lespetitsdebrouillardspc.org

Plantes sauvages en ville

Niort

Niort (Photo credit: dynamosquito)

En centre-ville de Niort, sur les trottoirs, le long des murs, poussent des plantes sauvages. Mardi 14 mai 2013, des élèves de l’école élémentaire Jules-Michelet sont allés à leur découverte, dans le cadre d’une animation d’Education à l’environnement en vue d’un développement durable (EEDD).
Les 24 enfants, en classe de CP, ont suivi un parcours pédestre qui les a conduits de la rue de Pelet à la pelouse du Moulin du Roc, en passant par le quai de la Préfecture. Ils étaient accompagnés de leur institutrice, Odile Farhane-Hélas, et d’un des deux éco-animateurs de la Ville de Niort, Denis Gontier. Répartis par équipe de deux, ils devaient observer la végétation spontanée et tenter d’identifier les différentes plantes à l’aide d’un petit questionnaire illustré.
Crayon à la main, Marine s’est arrêtée devant un pissenlit encore en bouton et s’est accroupie pour mieux l’examiner. «C’est tout doux. J’ai trop envie de l’arracher…» lâche-t-elle. Sa copine Gabrielle la rappelle à l’ordre. «Nooon ! On n’a pas le droit !»

Source: vivre-a-niort.com

Angoulême: une nouvelle vitrine pour le tourisme rue des Postes

Angoulême Cathedral (1128)

Angoulême Cathedral (1128) (Photo credit: Wikipedia)

La ville doit valider ce soir en conseil municipal la création d’un Office du commerce rue des Postes. C’est aussi l’occasion pour l’Office du tourisme, à l’étroit place des Halles, de s’offrir plus de visibilité.

Finies les chaises musicales à l’Office du tourisme du Pays d’Angoulême. “Nous venons d’embaucher une commerciale chargée de trouver des congrès pour les grandes salles comme Carat. Sauf qu’elle travaille dans une salle qui sert à la fois de salle de réunion, de bureau et de lieu de repas”, explique le directeur Sylvain Couty, à la tête d’une structure qui emploie neuf personnes.

Ce soir, le conseil municipal d’Angoulême doit présenter le projet de création d’un Office du commerce, qui devrait employer deux personnes, mais surtout le déménagement de l’Office du tourisme, à l’étroit place des Halles et très peu visible pour les touristes.

Dans un premier temps, les élus espéraient une installation dans l’ancienne boutique Orange, en haut de la rue Hergé. Mais le loyer trop élevé a eu raison de cette volonté (lire ci-dessous).

Source:Charentelibre.fr